États de choc

États de choc

L’état de choc est une insuffisance circulatoire responsable de souffrance
d’organes. Le système cardiovasculaire est alors incapable de fournir aux
tissus une quantité suffisante d’oxygène pour maintenir le métabolisme
cellulaire. Il faut le distinguer du collapsus, qui n’est qu’une baisse transitoire de la pression artérielle.

Les différents états de choc :
• Choc cardiogénique : Insuffisance circulatoire aiguë consécutive à une
défaillance fonctionnelle primaire de la pompe cardiaque (IDM, EP, tamponnade, dissection aortique).
Choc non cardiogénique :
Choc hypovolémique :

  • par perte réelle de la masse volémique circulante (choc hémorragique,
    déshydratation, hémolyse) ;
  • par modification du contenant qui augmente (choc vasoplégique,
    choc anaphylactique).
    – Choc septique : anoxie brutale des tissus par incapacité d’utilisation de
    l’O2 en rapport avec une infection bactérienne, et ce indépendamment
    de tout trouble des échanges gazeux.
  • par perte réelle de la masse volémique circulante (choc hémorragique,
    déshydratation, hémolyse) ;
  • par modification du contenant qui augmente (choc vasoplégique,
    choc anaphylactique).
    – Choc septique : anoxie brutale des tissus par incapacité d’utilisation de
    l’O2 en rapport avec une infection bactérienne, et ce indépendamment
    de tout trouble des échanges gazeux.

signes cliniques

– Hypotension.
– Extrémités froides, marbrures, sueurs, pâleur.
– Tachycardie.
– Pouls filant.
– Agitation et altération de la conscience.
– Polypnée.

Traitement

Traitement symptomatique
• Remplissage vasculaire à l’aide de colloïdes (macromolécules) ou de cristalloïdes (solutés glucosés, chlorure de sodium).
• Catécholamines permettant d’augmenter les résistances vasculaires
périphériques et ou la contractilité myocardique : dobutamine, dopamine, noradrénaline, adrénaline.
• Oxygénothérapie.
Traitements spécifiques à chaque état de choc
• Transfusion (choc hypovolémique)
• Antibiothérapie (choc septique).
• Thrombolyse, angioplastie et pontage coronarien (choc cardiogénique).
• Dérivés nitrés (réduire la congestion pulmonaire, augmenter la perfusion tissulaire), diurétique (réduire la volémie donc la congestion).
• Adrénaline, corticoïdes, antihistaminiques (choc anaphylactique).

PATHOLOGIES MEDICALES