Le pneumothorax : symptômes et traitement

Le pneumothorax : symptômes et traitement

Qu’est-ce qu’un pneumothorax ?
Le pneumothorax se définit comme un épanchement (déversement ou écoulement) d’air dans l’espace pleurale. Cette poche d’air se trouve donc entre la face interne de la cage thoracique et la face externe du poumon qui ne se trouve alors plus au contact de la cage thoracique. Dans de rares cas, le pneumothorax peut toucher les deux poumons, il est bilatéral.

Causes et facteurs de risque
Le pneumothorax spontané se constitue sans cause évidente : il est dit idiopathique. Il se voit en général chez le sujet jeune, masculin, grand, longiligne et survient parfois après un effort physique. Il peut se voir aussi chez le nouveau-né ;
Le pneumothorax peut aussi être secondaire et apparaître à la suite d’une blessure thoracique, dans laquelle s’engouffre l’air atmosphérique ( plaie du thorax, ponction à l’aiguille, incident postopératoire…) ;
Il peut provenir également d’une affection pulmonaire : formations bulleuses ( infection à staphylocoque), kystes, abcès du poumon.
Le pneumothorax serait consécutif à la rupture des alvéoles pulmonaires. Ces dernières se trouvent dans les poumons et permettent les échanges entre le dioxygène et le dioxyde de carbone. Leur éclatement est favorisé par l’hyperpression (inspiration forcée, asthme, ventilation artificielle).
Les symptômes
L’épanchement d’air dans le thorax gêne brutalement la mobilisation pulmonaire lors de la respiration. Les symptômes sont :

Gêne respiratoire ;
Toux ;
Douleur thoracique à type de point de côté parfois très violente en coup de poignard ;
Angoisse.
En revanche, il n’y a pas de fièvre.

La consultation lors d’un pneumothorax
À l’examen clinique, le médecin retrouve une hyper sonorité (un son creux similaire au bruit d’un tambour) quand il percute le thorax avec ses doigts. Il peut aussi observer qu’une partie du thorax ne transmet pas le bruit associé à la respiration (le bruit normal des alvéoles pulmonaires se remplissant d’air à l’inspiration disparaît). Parfois, de l’air s’accumule sous la peau du thorax et produit des “grésillements” que le médecin peut remarquer lors de l’ auscultation.

PATHOLOGIES MEDICALES